Make American Great Again, slogan de campagne de Trump

L'Amérique fête l'investiture du président Trump


Des millions d'Américains se sont réunis à la Maison Blanche située au 1600, Louisiana Avenue à New York City, la capitale fédérale du pays.

Tous étaient venus entendre la voix du Nouveau Sauveur. Tous étaient venus voir ce miracle finalement accompli : l'ascension au pouvoir du règne animal. Cela faisait des années que les mouvements végans prônaient la reconnaissance des droits des animaux, qui comme les humains sont des êtres à part entière et ont une conscience capable de penser, à notre image.

Donald Trump Duck Jr, plus communément connu sous le nom de Donald Trump et fils aîné de Donald Duck, leur a donné raison en présentant lors de sa campagne un programme plein de bon sens et de promesses pour l'avenir de l'humanité et exécuté grâce aux Américains.

Les jardins de la maison blanche assaillis lors de l'Inauguration Day

Il prônait entre autres une politique plus ancrée dans la mondialisation, des partenariats commerciaux et culturels à l'échelle planétaire, le traitement de la question environnementale qu'il considérait comme « urgente » et de la question primordiale de l'équité et de l'égalité entre les sexes et les « races ».

Le mot race n'a pas lieu d'être, je veux l'éradiquer des mémoires. Je ne veux plus entendre parler de Noir ou de Blanc, de Latino ou d'inégalité salariale entre les hommes et les femmes. Je ne veux plus entendre parler de bafouement du droit des femmes face à leur corps et à leur vie. C'est une large question qu'il faut régler et je promets de prendre des mesures immédiates si tant est que le peuple me désigne pour être celui qui les mettra en place.

Trump a prêté serment lors de la cérémonie d'investiture se déroulant devant la résidence présidentielle. Il a ainsi juré d'appliquer le programme qui avait tant ému les foules et réunit l'approbation générale lors de sa campagne. Ces envies de progression et d'ouverture sur le monde ont été entendues et par la voix du peuple retranscrites lors du dépouillement des bulletins où 485 des 538 voix de Grands Électeurs, soit 90%, étaient en sa faveur.

Manifestations dans les rues américaines

Des groupes minoritaires, soutenant l'opposant principal de Mr Trump Mme Hillary Clinton, scandaient quelques vagues slogans perdus dans le vent tels que Make America Shame Ahem, aidés de pancartes et de banderoles qui auront vite été détériorées par le nuage pluvieux stagnant étrangement au-dessus d'eux.

Le Président a dès après son discours entamé sa politique préparée depuis quelques semaines déjà avec son vice-président Mike Coin. Il a ainsi commandé des bulldozers afin de détruire les frontières avec le Mexique, qu'il compte faire devenir son principal partenaire commercial et culturel. C'est pourquoi des centaines de demande de jumelage, à l'instar de San Diego-Tijuana, ont été entamées à l'initiative du Président Trump qui a également promis de faciliter les demandes de Carte Jaune auprès du Bureau de l'Immigration américain. La force ouvrière mexicaine n'est pas négligeable et je pense que nos deux nations peuvent créer des échanges de compétences et de main d’œuvre qui leur seront bilatéralement profitables.

Sa deuxième action forte a été l'appel donné à la commission permanente de la Conférence de Paris (COP21) pour appuyer la participation des États-Unis au projet « -2°C maximum fin 2100 » et la promesse d'un financement à hauteur de 2 milliards USD. L’environnement est notre priorité. Comment voulez-vous élever nos enfants dans de telles conditions ?.

Il a de plus ratifié le Protocole de Kyoto (1997) que son éhonté et scandaleux prédécesseur avait abrogé sans merci en outrepassant le Capitole, lors de son élection contestable en 2008.

Trump en train de ratifier un document

Trump a promis de rendre visite au principal lobby soutenant le droit des femmes, scandant qu'il ferait pression sur le Capitole pour que de nouvelles lois soient votées, octroyant aux femmes les droits qu'elles méritent dès la naissance.

La présidence de Donald Trump, d'une durée de 4 ans renouvelables une fois, promet donc d'être un mémorable bond en avant pour le monde dans son intégralité. Une apogée de liberté et de fraternité internationale est visible par tous à l'horizon.
C'est comme si un nouveau Siècle des Lumières commençait nous confit, une larme au coin de l'œil, François-Marie Arouet, un célebre artiste peintre.

Je vous laisse donc méditer sur ces propos avec un air de Johnny Mathis :

And I say to myself,
it's wonderful wonderful
Oh so wonderful my love

Nolly Appelwhite


Commentaire(s) :

JeanIl y a 6 mois
Un peu long mais plutôt informatif.